SELF-DEFENSE

EXPLICATIONS

La self-défense a pour but d'enseigner un ensemble de techniques de combat permettant de faire face à une situation de confrontation réelle. Son enseignement se veut donc très réaliste et doit se rapprocher le plus possible des situations que l'on peut rencontrer dans la vie de tous les jours.

Les techniques de self-défense prennent leurs bases sur les arts martiaux et sports de combat. Attention cependant à ne pas assimiler la self-défense à un art martial ou un sport de combat, sa pratique étant bien différente. Rappelons que la majeure partie des disciplines enseignées se déroulent sur des aires de combats avec des règles bien définies, alors que la rue ne connait que deux règles essentielles : le vice et la survie.

 

Présentation ici de quelques techniques interdites dans les sports de combat et arts martiaux, qui ne le sont pas dans la rue :

Donner un coup de tête; Presser directement sur les yeux de son adversaire; Mordre; Tirer les cheveux; Mettre les doigts dans la bouche de son adversaire; Attaquer le bas ventre; Introduire un doigt dans n’importe quel orifice ou blessure de son adversaire; Faire une clés sur des petites articulations (doigts…); Frapper sur la colonne vertébrales ou l’arrière de la tête; Donner des coups de coude descendants; Attaquer à la gorge (y compris saisie de la trachée); Griffer ou pincer la chair; Saisir la clavicule; Donner un coup de pied à la tête de l’adversaire au sol; Donner un coup de genou à la tête de l’adversaire au sol; Ecraser du talon un adversaire au sol; Frapper les reins à coups de talon; Smatcher sur la peau de la tête ou du cou; Projeter son adversaire en dehors du ring; Tenir le short ou les gants de l’adversaire; Cracher sur son adversaire; Avoir une attitude anti-sport pouvant conduire à blesser son adversaire; Tenir la corde ou la cage (pour plus de stabilité); Insulter l’adversaire; Attaquer pendant le break; Attaquer pendant que l’arbitre intervient; Attaquer après que la fin du combat ait été signifiée; Ne pas respecter les instructions de l’arbitre; Être timide (!) et éviter tout contact avec son adversaire intentionnellement, jeter son protège-dents régulièrement ou faire croire à une blessure (source protegor).

 

Enseignement et entraînement avec utilisation d'armes factices et port de protections, l'objectif de la self-défense est de mettre instantanément et efficacement hors d'état de nuire une menace réelle et ce par tous les moyens possibles, l'absence de règle, mais non de principe, caractérisant ainsi cet enseignement.

Rappelons toutefois qu'au regard de la Loi française, la réponse doit être obligatoirement proportionnée à l'attaque : la légitime défense (art.122-5 du CP). De ce fait, une riposte disproportionnée serait systématiquement qualifiée par un Tribunal comme étant un acte de violence illégitime caractèrisé, ce qui malgré votre bonne foi pourra rapidement faire de vous, après avoir été la victime au moment de l'agression, l'auteur (présumé) de coups et blessures volontaires...

 

  

×